Le vendredi 17 mars 2017

A la table de Margherita di Savoia

La pizza napolitaine est le fruit de l’ingéniosité du peuple napolitain vivant dans une extrême précarité. Un repas du pauvre qui a cependant reçu un nom royal, celui de la reine Margherita.

En juin 1889, le chef Raffaele Esposito de l’illustre pizzeria de la Salita Sant’Anna di Palazzo, dite aujourd’hui «Pizzeria Brandi», décide de réaliser en l’honneur de l’épouse du roi Humbert Ier en visite à Naples, une pizza présentant les trois couleurs du drapeau italien. Tomates, mozzarella et basilic frais évoquent la jeune Italie unifiée et, en appréciant ce déjeuner plébéien, la reine, née princesse de Savoie et de Piémont, s’attire la sympathie du peuple italien, ignorant ses réelles convictions réactionnaires. Patrick Weber nous a conté comment la belle et sportive princesse Margherita, fille de Ferdinand de Savoie et d’Elisabeth de Saxe, devint cette reine très conservatrice tout en donnant son nom à une préparation de pizza portant les trois couleurs du drapeau de l’Italie récemment unifiée. 

En Italie, «pizza» est une métaphore pour «il ne suffit pas de savoir pour savoir le faire» tant il est vrai que si la recette est simplissime, la pratique relève du grand art. Depuis 1984, «Vera pizza napoletana» est le label de spécialité traditionnelle garantie. Elle se doit d’être tendre et facilement pliable, cuite au four à bois, sa pâte faite de farine de blé tendre, de levure de bière et d’eau, garnie de ses ingrédients tricolores. L’équipe de Mmmmh nous a dévoilé ses secrets et nous nous sommes essayés aux inépuisables garnitures de ce plat ainsi qu’aux classiques de la cuisine du sud de l’Italie avant de nous en régaler !