Leuven, une cité d’hier et de demain

Leuven a réussi le pari de conjuguer l’attachement à son patrimoine historique avec sa foi en l’avenir. Peu de villes universitaires peuvent s’enorgueillir d’abriter facultés et résidences estudiantines dans ses perles de culture. Fons sapientiae, la statue représentant un étudiant qui tient un livre d’une main, et de l’autre se verse une pinte sur la tête, symbolise à merveille, et non sans humour, la cité du savoir et de la … bière !

Le 3 octobre 2017, dès notre arrivée à Leuven, nous avons embarqué dans le petit train Soleil, combinant technologie verte et respect de l’environnement, pour une première découverte culturelle de la ville. Nous sommes passés devant le siège mondial de AB Inbev, où sont brassées la Stella Artois et la Leffe, avons longé les Cliniques Universitaires Gasthuisberg et sommes arrivés au superbe Château d’Arenberg.
Tout en harmonie, il combine des éléments du style baroque tardif, de la Renaissance flamande et du néo gothique du XIXème siècle. Flanqué de deux tours carrées dont les bulbes sont surmontés de flèches portant un aigle bicéphale, il est niché au cœur du campus du Groupe Sciences et Technologie. Fréquentés par les étudiants, il n’est pas accessible aux visiteurs, mais Patrick Weber s’est fait un plaisir de nous conter son origine médiévale, son acquisition, en 1445, par la famille de Croÿ qui construit l’édifice actuel, et comment il passe, en 1612, dans l’escarcelle de la famille allemande des Ducs d’Arenberg. Intéressés par le développement des sciences, ceux-ci maintiennent des contacts étroits avec l’Université fondée en 1425. A la fin de la Première Guerre mondiale, la famille d’Arenberg, qui a montré de fortes sympathies avec l’occupant allemand, doit quitter la belle demeure. Confisquée en 1919, elle est cédée à l’Université.
Notre sommes remontés dans le petit train touristique et nous avons découvert un patrimoine unique situé dans un domaine vert de 42 hectares, l’Abbaye prémontrée de Parc, fondée à l’instigation de Guillaume de Croÿ en 1129. Il ne reste que quelques vestiges des premiers bâtiments romans mais subsistent la bibliothèque, le cloître, la salle du chapitre et le réfectoire de style baroque. Dès le XIIIème siècle, l’Abbaye atteint son apogée et rivalise avec les autres monastères célèbres. Elle est citée en exemple, au XVIIème siècle, dans le domaine des études et de la discipline religieuse. Un siècle plus tard, l’Abbaye devient un magnifique château doté d’un escalier d’honneur prestigieux, d’une porte aux Lions, d’une tour baroque et de l’impressionnant portail Saint-Norbert. Ses murs se souviennent encore des grands hommes qui y ont séjourné, le duc d’Albe, le prince d’Orange, Erasme, le roi d’Angleterre Guillaume III, Louis XV… Aujourd’hui encore, elle est considérée comme un haut-lieu de la culture religieuse.
Les Salons Georges nous attendaient pour un passionnant déjeuner-causerie avec le vicomte et ministre d’Etat, Mark Eyskens. Professeur émérite à la KUL où il enseigna l'économie, après avoir fait des études de droit, de philosophie et d'économie, en Belgique et à l'étranger, il jongle avec les fonctions prestigieuses. Président du conseil d'administration de l'UCL-KUL, ministre de la Coopération au développement, des Finances, du Budget, de l'Économie, des Affaires étrangères et Premier ministre, membre de la Chambre des représentants et du Conseil de l'Europe… Agé de 83 ans, Monsieur Eyskens est membre de l'Académie royale flamande de Belgique des sciences et des arts dont il a été le président. Président et membre de nombreuses institutions scientifiques et culturelles, il a publié trente-six livres dont trois romans et un recueil de poèmes. Ce lunch fut un moment privilégié, tout en finesse et intelligence.
Nous avons repris nos pérégrinations pour découvrir deux édifices de style gothique brabançon. L’église Magistrale Saint-Pierre – tous ses chanoines sont professeurs d’université – bâtie aux XVème et XVIème siècles se voit malheureusement privée de ses trois tours à cause de l’instabilité du sol. Qu’importe ! Nous avons été conquis par la remarquable pureté du vaisseau gothique aux énormes piliers rejoignant la voûte d’un seul jet et par le jubé du XVème siècle, à trois arches légères, surmonté d’un Christ en bois. Sa salle du Trésor recèle des merveilles dont la Dernière Cène de Dirk Bouts, une tête de Christ en bois de l’époque romane et un tabernacle de Mathieu de Layens, superbe tour de dentelle en pierre d’Avesnes. Face à l’édifice religieux s’élève l’hôtel de ville, chef-d’oeuvre de l’architecture civile en Belgique. Construit en plusieurs phases du XVème au XXème siècle, il constitue un ensemble monumental. Pas de beffroi mais des tourettes, des tours de coin et 336 statues ajoutées à la façade après 1850. On y reconnaît Saint-Pierre, Notre-Dame, les comtes et ducs de Brabant, des érudits, artistes et notables qui nous ont invités à entrer dans l’église pour voir la collection de peintures du XVIIème au XIXème siècles, dont des toiles de Jef Lambeaux et Constantin Meunier.
Une agréable promenade nous a ensuite menés à la Bibliothèque universitaire de style Renaissance devant laquelle s’élance l’œuvre totem de Jan Fabre. L’aiguille et le scarabée géant à son sommet symbolisant la mémoire de l’homme et celle de la nature, l’œuvre de l’artiste rend hommage au savoir, à la science, à la beauté et à la poésie de l’existence. Dernière étape de notre journée, le M-Museum, magnifique musée au design contemporain dont les lignes pures et le travertin chaud et beige se marient élégamment avec les anciens bâtiments. Une visite guidée nous a permis d’accéder à son toit-terrasse, à son jardin intérieur ainsi que d’admirer des œuvres du XVème au XIXème siècle, des pièces d’arts appliqués et une riche collection Constantin Meunier.


Agenda :

  • Devant la gare de Leuven, embarquement dans un petit train Soleil 100% vert, pour explorer le « grand Leuven » avec les commentaires de Patrick Weber : le Château d’Arenberg, l’Abbaye du Parc, le Grand Béguinage
  • Promenade vers le restaurant dans le centre et déjeuner-causerie avec le Ministre d’Etat Mark Eyskens
  • Visite guidée de l’Eglise Saint-Pierre et de son trésor
  • Visite guidée de l’Hôtel de Ville gothique
  • Visite guidée du M-Museum, récemment rénové


  • Télécharger le PDF »