Le samedi 23 juin 2018

Ostende, cité des Rois et des Reines

Ostende fut la reine des plages mais aussi la ville de la Reine. Pour ceux qui savent la découvrir, elle révèle des trésors d’art et d’histoire insoupçonnés. Quelques pages du livre de la Belgique royale se sont écrites face à la mer.

Dotée d’une santé fragile, la souveraine souffrait notamment des bronches. Les médecins lui conseillaient l’air de la côte et Ostende fut choisie en sa qualité de petite ville balnéaire. C’est dans une maison au numéro 69 de la Langestraat que Louise-Marie rendit le dernier soupir le 11 octobre 1850. Entourée de son mari et de ses enfants, elle dit doucement : « Combien Dieu est bon de me laisser mourir au milieu de ceux que j’aime. » La demeure, pourvue d’une façade néoclassique, se révèle discrète pour ne pas dire banale. Après avoir été inaccessible au public, la bâtisse a été transformée en musée de la Ville. Au premier étage, les visiteurs peuvent visiter la petite chambre mortuaire de Louise-Marie où le temps semble s’être arrêté, il y a plus de 150 ans. La ville conserve plusieurs souvenirs de notre première reine mais elle changea vraiment de visage sous le règne de Léopold II.
Nous sommes partis sur ses traces à travers les trésors architecturaux qu’il nous a légués. A Raversijde, nous avons aussi découvert l’étonnante dernière demeure du régent Charles, le destin le plus mystérieux de la famille royale.