Les 3, 10 et 17 mai 2016

La saga des Rois de France

Des Mérovingiens aux Orléans, les rois ont façonné le pays et marqué les esprits.

Mais qui sont ces «Grands» de France ? Jonglant avec la petite et la grande Histoire, Patrick Weber nous a emmenés, ses talents de conteur sous le bras, revisiter la galerie de 69 souverains.

Pourquoi la France n’a-t-elle pas opté, à l’instar de la Belgique et du Royaume-Uni, pour une monarchie constitutionnelle ? Ce n’est pas faute d’avoir essayé... Mais Charles X n’a-t-il pas déclaré «Plutôt scier du bois que de régner comme le roi d’Angleterre !» ? Somme toute, les forces de la monarchie française furent également ses faiblesses et l’entraînèrent vers sa chute. Corolaires de son attachement à ses principes fondateurs, son conservatisme lui collera aux basques et son inaptitude aux changements, inhérents à l’évolution des idées, la paralysera. Les fondements de la monarchie auront perduré durant quinze cents ans : une autorité affirmée, un pouvoir centralisateur, le lien étroit avec l’Eglise et... une misogynie indéniable ! Au terme de quinze siècles d’évolution dans les chausses royales, les derniers souverains auraient-ils manqué de clairvoyance politique ?
Drame d’une succession d’hommes qui, souvent, étaient et restent méconnus. Au détriment de la vérité historique survivent, de manière réductrice ou erronée, les images d’Epinal, les légendes, les surnoms de ces rois : Clovis et le vase de Soissons, Charlemagne à la barbe fleurie, Saint-Louis rendant la justice sous son chêne, le bilboquet d’Henri III, la poule au pot d’Henri IV, le Roi Soleil... Nombre d’entre eux ont laissé leur empreinte au point qu’ils appartiennent à l’inconscient collectif.
Au cours de trois sessions de deux heures chacune, Patrick Weber a replacé chronologiquement, dans leur contexte et leur vérité, les portraits de 69 souverains. Evoquant leur vie, leurs succès et leurs défaites, il nous a montré combien, chacun à leur manière, ils ont façonné la France. Car, fille aînée de l’Eglise, patrie des droits de l’Homme et berceau des révolutions, la France fut d’abord une terre royale !