Le samedi 25 mai 2019

Dans l’intimité de Paul Delvaux à Saint-Idesbald

«Je voudrais peindre un tableau fabuleux, dans lequel je vivrais, dans lequel je pourrais vivre.»
Paul Delvaux

Dans le cadre de notre cycle «Dans l’intimité des grands peintres» rencontrer les proches de Paul Delvaux et explorer son œuvre s’imposait comme une évidence. Son style et ses thèmes récurrents sont tellement reconnaissables que ce grand artiste contemporain belge fait presque partie de notre famille.

Nous avions pourtant encore tant à apprendre sur l’homme et sur son oeuvre ! C’est ce que nous avons fait en allant à Saint Idesbald pour y découvrir, en dialoguant avec ses proches, ce qui a permis à ce peintre, décédé à pratiquement 100 ans, de conserver une âme d’enfant. Poète, sensible et imaginatif, fasciné par les trains, les femmes les squelettes et l’architecture néoclassique, il a laissé une œuvre d’une grande originalité aujourd’hui célébrée internationalement. La cote de ses tableaux qui se chiffre en millions de dollars en atteste. Cela a été aussi l’occasion de placer le surréalisme belge au cœur de notre visite. Notre visite à la Fondation Paul Delvaux a été l’occasion de passer une belle journée à la côte avec une promenade entre art et nature, délicieux déjeuner poisson, visite guidée du musée, dialogue avec les proches du peintre et tea-time avant de rentrer. En train bien sûr, Delvaux aurait adoré !