Le mardi 8 octobre 2019

du 20191008 au 20191008

Des robes à longue traîne du 15e siècle aux silhouettes contraintes par des laçages et des armatures austères du 16e siècle. Des déshabillés galants que portait Marie-Antoinette au Petit Trianon aux robes fluides et légères de la Révolution. Du pantalon qui, s’en souvient-on, a été interdit aux femmes jusqu’à la fin du 18e siècle, à la libération du corps par Gabrielle Chanel. Dans sa première collection en 1926, elle bannit le corset et proposa des ensembles en jersey, matière jusque-là réservée aux sous-vêtements.

Nous avons vu comment, au fil des époques, le vêtement a joué différents rôles sociaux et comment il a épousé une certaine vision du monde. Tout autant que celui des femmes, l’habillement des hommes a suivi les diktats des différentes époques. Quant aux portraits des têtes couronnées, ils font eux aussi écho à cette évolution. Cette conférence nous a conduits sur les traces des grands peintres, à la découverte des styles qui ont marqué les différentes époques. Elle a été l’occasion de s’interroger sur le statut des femmes à travers le temps, sur la signification sociétale de l’habillement qu’endossent encore aujourd’hui les vêtements que nous portons.