Les lundis 6, 13, 20 et 27 janvier 2020

Charles Quint, le plus grand empereur de tous les temps

Il naît près de chez nous, au Prinsenhof, la résidence seigneuriale de la ville de Gand le 24 février 1500 et sera empereur à la tête d’un gigantesque empire sur lequel il est dit que «le soleil ne se couche jamais». Cet empire, il ne le conquiert pas sur les champs de bataille, mais à la faveur des héritages et des traités.

A la mort de Philippe le Beau, la Bourgogne échoit à son fils aîné, le jeune Charles qui n’a encore que six ans. Sa mère que l’on surnomme Jeanne la Folle est retenue en Espagne et n’est pas jugée apte à gouverner. C’est son grand-père Ferdinand d’Aragon qui exerce la régence. Dès lors, les états généraux poursuivent un seul but, celui d’émanciper le jeune Charles. Ce sera chose faite en 1515. Ferdinand d’Aragon meurt en 1516 et Charles hérite de son grand-père les terres d’Espagne, les possessions italiennes et les terres du Nouveau Monde. En 1519, c’est au tour de Maximilien (l’autre grand-père de Charles) de trépasser.

Cette fois, Charles hérite des possessions autrichiennes des Habsbourg. Désormais, il lui faut conquérir la couronne impériale. Les sept Grands Electeurs allemands sont sensibles aux arguments sonnants et trébuchants de Charles et il finit par être sacré empereur du Saint-Empire romain germanique en 1520. Cette fois, Charles entre dans l’histoire sous le nom de Carolus Quintus, autrement dit, Charles Quint.

Son horizon s’est élargi à l’échelle du monde et il devient un adversaire redoutable pour les autres grands souverains de son temps, le fastueux roi François Ier de France et son rival le roi Henri VIII d’Angleterre. Sur le plan territorial, l’habile empereur réussit là où ses prédécesseurs ont échoué. Les traités de Madrid (1526) et de Cambrai (1529) rompent les derniers liens avec la France. François Ier n’exerce plus de doit de suzeraineté sur l’Artois, la Flandre, Tournai et le Tournaisis. Toutes les principautés des Pays-Bas se trouvent réunies dans un ensemble géographique bien établi et portant le nom de Dix-Sept Provinces. Un ensemble à l’origine de la future Belgique et où Charles Quint occupe une place centrale.

Tout au long de quatre conférences, Patrick Weber vous emmènera sur les traces de cet homme qui a changé la face de notre pays et du monde. Il vous parlera de son destin d’homme à nul autre pareil, mais aussi des jeux politiques de cette Europe de la Renaissance où de grands souverains se mesurent et où rien ne paraît impossible aux ambitieux.

Soyons pratiques :
Cycle en quatre sessions de 2 heures, les lundis matins 6, 13, 20 et 27 janvier 2020 à partir de 10 heures.
Adresse : La Maison des Auteurs, Rue du Prince Royal 87, 1050 Bruxelles (à proximité de la place Stéphanie)
Nombre maximum de participants : 35, activité confirmée à partir de 20 participants
Prix : 80 € pour les quatre sessions
Clôture des inscriptions : le 29 décembre 2019 ou 35 inscrits
Inscriptions : le bouton Je m'inscris ci-dessous ou un mail à christian@leclubdelhistoire.com

Je suis intéressé(e) » Questions »

Cliquez ici pour la fiche activité » Je m'inscris »

Les dates et les prix mentionnés sont ceux connus au moment de la publication et peuvent être sujets à modifications.
Les personnes qui ont communiqué leur intérêt seront prévenues.

Conditions générales de vente »