Les mercredis 11 & 18 mars et 1er avril 2020

Les voies du Bouddha - Deuxième cycle

Après le succès du premier cycle consacré au bouddhisme, Patrick Weber revenait avec un deuxième cycle. Cette fois, il partait sur les traces de trois destins importants qui ont porté, chacun à leur manière, la voie bouddhiste.
Il n’était pas nécessaire d’avoir suivi le premier cycle pour participer à celui-ci.

Le destin d’Alexandra David Neel.

Précurseur de l’étude du bouddhisme et de son importation en occident, Alexandra eut une vie de roman et d’aventure. Patrick Weber nous l'a racontée, de Paris à Lhassa en passant par son refuge provençal. Orientaliste, tibétologue, chanteuse d'opéra et féministe, journaliste et anarchiste, écrivaine et exploratrice, franc-maçonne et bouddhiste... impossible de lui coller une définition trop stricte ! Elle fut, en 1924, la première femme occidentale à atteindre Lhassa, capitale du Tibet.

Sur les traces du Dalaï Lama.

Moine bouddhiste de l'école gelugpa, il fut intronisé chef temporel et spirituel du Tibet le 17 novembre 1950, un mois après le début de l'intervention de l'armée chinoise au Tibet. En 1959, il s'exile en Inde où il crée le gouvernement tibétain en exil. Vivant à Dharamsala depuis plus de 50 ans, il est considéré comme le plus haut chef spirituel du bouddhisme tibétain, et par la plupart des Tibétains comme une émanation de Tchènrézi, le bodhisattva de la compassion. Il reçoit en 1989 le prix Nobel de la paix pour avoir constamment œuvré à la résolution du conflit sino-tibétain par la non-violence.

La voie du zen à travers la personnalité passionnante du maître Dogen.

Fondateur de l'école Sōtō du bouddhisme zen au Japon, il l'introduisit sur l'île après un voyage en Chine. Il est considéré comme un des plus grands maîtres du bouddhisme japonais. Par la profondeur et l'originalité de sa pensée, Dōgen est souvent considéré comme le plus grand philosophe du Japon et l'un des plus importants penseurs de toute l'histoire du bouddhisme. Nous avons aussi abordé des maîtres importants du bouddhisme zen qui ont prolongé son voyage vers le Satori ou l’Eveil.