Le jeudi 30 avril 2020

Le tombeau de Toutankhamon et Elisabeth,
la reine des Belges et des pharaons

Les critiques étaient unanimes, la richesse des objets et surtout la qualité des reconstitutions des trois chambres funéraires, faisaient de cette exposition une expérience émouvante sur les traces de la découverte faite en 1922 par Howard Carter et son mécène Lord Carnarvon. En exclusivité pour le Club de l’Histoire, la visite guidée était précédée d’une conférence par Patrick Weber sur la passion que nourrissait la Reine Elisabeth de Belgique pour l’Egyptologie.

Une expo extraordinaire

En 1922, dans la Vallée des Rois, un archéologue anglais, Howard Carter et Lord Carnarvon pénètrent, pour la première fois depuis plus de 3.000 ans, dans le tombeau de Toutankhamon. La découverte la plus mythique de l'histoire de l'archéologie est née ! Un siècle plus tard, nous plongions à notre tour dans le plus célèbre tombeau du monde et le voyons tel qu'il a été découvert. Objet par objet, les trois chambres funéraires avaient été reconstituées avec les techniques de l’époque et un niveau de précision et de fiabilité historique jamais atteint. Des produits utilisés pour les peintures murales jusqu’aux procédés d’écriture utilisés en Égypte il y a 33 siècles, aucun détail n’avait été négligé.

Une conférence exclusive

Elisabeth de Belgique avait visité l’Egypte à deux reprises, avec sa tante l’impératrice Sissi et avec le roi Albert Ier. Apprenant la découverte d’une tombe inviolée, elle s’enflamme et demande à rejoindre l’expédition. Elle assiste à l’ouverture officielle de la porte de la chambre funéraire. Jean Capart, le premier professeur égyptologue de Belgique l’accompagne. Cette rencontre entre Belgique et Egypte marque les esprits. Désormais, la Belgique et Toutankhamon sont liés à jamais.

Un rendez-vous historique très particulier à ne pas manquer !