Les jeudis 9 et 16 décembre 2021

Princesses de Belgique

Filles de rois, elles étaient appelées à vivre, dès leur naissance, des destins d’exception. Pourtant, l’existence ne fut pas toujours tendre pour elles. Amours déçues, ambitions brisées, drames familiaux... les princesses de Laeken ne semblaient pas faites pour le bonheur. Certains allèrent jusqu’à parler de malédiction. Derrière les titres et les honneurs dévolus aux filles de rois se dissimulaient des femmes très humaines avec leurs joies, leurs peines et bien souvent leurs rêves évanouis. Heureusement, les princesses de Belgique sont devenues plus heureuses au fil du temps... jusqu’à Elisabeth.

Charlotte fut la préférée de son papa et l’éphémère impératrice du Mexique avant de sombrer dans la folie.
Louise fut mariée de force et emprisonnée pour avoir quitté son mari. Trop généreuse, elle connut la ruine et la solitude.
Stéphanie connut le déshonneur quand son époux le futur empereur d’Autriche se suicida dans son pavillon de chasse de Mayerling.
Clémentine, trop sage, a été obligée d’attendre la disparition de ses parents pour épouser l’homme de sa vie.
Marie-José fut reine d’Italie et une femme de caractère. La seule de la famille à tenir tête à Mussolini.
Joséphine-Charlotte fut obligée d’épouser le prince de Luxembourg alors qu’elle était déjà amoureuse.
Marie-Christine a fui son château et sa famille pour vivre ses choix de femme aux Etats-Unis.
Esmeralda est devenue une princesse libre et rebelle qui a même été arrêtée lors d’une manifestation.
Astrid a réussi à réconcilier ses parents et trouvé le bonheur dans sa famille.
Delphine est devenue princesse après un long combat... un cas unique au monde.
Et... Elisabeth qui sera un jour reine des Belges... quelle belle revanche des femmes dans ce monde d’hommes !

Quelles vies ! Patrick Weber nous les a racontées les 9 et 16 décembre.