plus que 1 place

Du lundi 20 au vendredi 24 mars 2023

Les splendeurs de Venise sublimées par la musique

Souvenez-vous, jusqu’à la fin du XVème siècle, à Venise comme ailleurs, la musique n’avait de légitimité qu’au service du texte sacré. La musique instrumentale était dépréciée et les grands concerts n’avaient lieu que dans un contexte religieux.

La liberté de penser et la séparation entre l’Eglise et l’Etat étaient des valeurs fondatrices de la République de Venise. Si généralement le peuple était catholique, il y régnait une grande ouverture pour les autres religions et la laïcité, ce qui plaisait fort peu à Rome. Au début du XVIème siècle la tension donne lieu à la Guerre des interdits. Venise refuse ouvertement de se plier à la justice de l’église et le pape excommunie Venise, ce dont le Doge se moque royalement. Rome se voit obligée de retirer l’excommunication au bout de quelques mois.

Entretemps, la Guerre des Interdits dépasse les préoccupations religieuses et politiques. Elle attire de nombreux intellectuels et artistes qui s’émancipent de l’art sacré pour développer un art profane. Le répertoire de musique instrumentale prend son envol. Les univers de la peinture, de la musique et du théâtre se confondent. Avec fougue, créativité et ingéniosité, Venise devient le berceau du renouveau musical de l’Europe.

L’opéra fut porté par le maître de chapelle de San Marco, Claudio Monteverdi, à un état de perfection qui suscita l’émulation des autres musiciens et l’enthousiasme du public pour ces nouvelles oeuvres musicales et théâtrales, bâties sur un livret, où musique et chant se partagent la scène. « Opéras de cour », les oeuvres étaient réservées aux nobles. Mais un décret du Conseil des Dix changea la donne en 1637 en permettant l’élargissement à un public payant au théâtre San Cassiano. Venise était riche en salles de théâtre et très vite bon nombre d’entre elles se métamorphosèrent en spectaculaires salles d’opéra, grâce entre autres à l’ingéniosité des ouvriers de l’Arsenal, à l’apport des grands peintres et à la naissance de nouveaux métiers tel que celui d’impresario et de librettiste. Claudio Monteverdi devint une référence européenne de l’opéra. Son premier grand succès fut L’incoronazione di Poppea, oeuvre révolutionnaire pour l’époque par son sujet historique profane et son ton cynique, libre et inventif. Son tombeau à la basilique dei Frari est encore fleuri en permanence aujourd’hui.

Les Ospedali A mi-chemin entre couvent et conservatoire, les ospedali étaient un superbe compromis entre sacré et profane. Ouverts pour accueillir les indigents, ils tirent leurs moyens d’offrandes et pour les augmenter ils lancent les concerts publics. Les ospedali logent leurs pensionnaires, leur apprennent un métier lié à la musique et - grande première - permettent aux jeunes filles de chanter dans les églises. Elles jouent de nombreux instruments et on dit qu’elles chantent comme des anges. L’Ospedale le plus connu aujourd’hui est celui de La Pietà.
Antonio Vivaldi, il prete rosso, y occupa divers postes. Une grande partie de sa musique vocale et instrumentale a été écrite à l’intention de ses pensionnaires. Vous le connaissez pour ses concertos des Quatre Saisons, mais savez-vous qu’il fut l’un des compositeurs lyriques les plus prolifiques avec une 50aine d’opéras et plus de 500 concertos à son actif ?

La musique dans la vie des vénitiens. Il n’y avait pas que les musiciens pour faire de la musique à Venise. Toutes les familles possédaient des instruments. Ils en jouaient dans leurs salons et en rue, on chantait beaucoup et à plusieurs. La musique accompagnait toutes les facettes de la vie publique et privée.

De nouvelles disciplines et industries. Toutes ces innovations et cette effervescence musicale firent naître un nouveau vocabulaire musical (sonate, cantate, serenate, barcarolle...). Venise, déjà capitale européenne de l’imprimerie le devint également de l’édition musicale. La lutherie vénitienne connut une réputation et un essor inégalés. Les grands peintres se firent décorateurs et la musique devint sujet de leurs oeuvres.

Le programme exclusif et inédit du Club de l’Histoire

En 2023, le Club de l’Histoire veut vous faire découvrir Venise sur le thème de la musique. Les liens entre Venise et la musique nous apparaissent comme une évidence, pas seulement parce que la musique sublime la beauté de la Sérénissime, mais aussi parce que Venise a révolutionné l’histoire de la musique et inversément. ‘La musica’ a joué un rôle important dans l’évolution de l’histoire politico-religieuse de la plus belle ville au monde. Nos visites et promenades nous mèneront dans des endroits peu visités et feront écho à cette histoire et à ses illustres protagonistes.

Lundi 20 mars

  • Rendez-vous à l’aéroport de Zaventem à 8h00. pour le vol SN3201 de 10h15
  • Arrivée à Venise Marco Polo à 11h55 et transfert en bateau-taxi vers notre hôtel Panorama★★★★ sur l’île du Lido
  • Light lunch à la vénitienne, cicchetti et prosecco
  • Départ en vaporetto vers Sans Marco où nous attend notre guide Claire pour une première promenade sur les traces des théâtres et opéras de Venise. Nous visitons l’atelier du maître luthier Riccardo Guaraldi.
  • Dîner dans un restaurant très authentiquement vénitien avant le retour au Lido

Mardi 21 mars

  • Visite guidée du fameux Teatro La Fenice, l’opéra de Venise
  • Visite au Museo della Musica du Campo San Maurizio
  • Lunch à proximité
  • Après-midi libre pour flâner dans le centre de Venise. Ce sera le moment de se laisser séduire par un peu de shopping
  • En soirée, représentation d’opéra au Palazzo Barbarigo sur le Canal Grande. Un inoubliable spectacle réservé à seulement 80 personnes et où les actes d’un opéra sont chantés dans différentes pièces du palais.
  • Activité en option car certains de nos membres y ont déjà assisté lors de précédents séjours à Venise. Cette fois nous nous laisserons séduire par La Traviata.

Mercredi 22 mars

  • Visite du musée Richard Wagner au Palazzo Vendramin. Richard Wagner y passa les derniers mois de sa vie et le musée héberge de nombreux documents et objets liés au grand compositeur
  • Lunch à proximité
  • Promenade Monteverdi avec entre autres l’église des Frari
  • Concert I Virtuose Italiani à la Chiesa San Vidal
  • Dîner libre

Jeudi 23 mars

  • Promenade Vivaldi : La Pietà, Chiesa San Giovanni in Bragora, San Giacometo
  • Lunch à proximité du parcours
  • Visite du Conservatoire Benedetto Marcello au Palazzo Pisani
  • En soirée, concert privé par Claudio Ronco et Emanuela Vozza. Brillants violoncellistes, ils jouent de la musique baroque avec de précieux instruments anciens aux cordes en boyaux
  • Pour le concert et le dîner de clôture, nous serons les hôtes du Palazzo Ca’ Pier, dans le style raffiné des soirées musicales vénitiennes.

Vendredi 24 mars

  • Check-out de l’hôtel
  • 9h30 départ en bateaux taxis pour le check-in à l’aéroport Marco Polo à 10h30
  • Vol SN Airlines SN3202 à 12h45 et arrivée à Zaventem à 14h30

Soyons pratiques :
Dates : du lundi 20 au vendredi 24 mars 2023
Prix : à partir de 1850 €
Prix de base : 1985 € par personne en chambre double Supplément single : +155 €
Réduction pour réservation rapide (avant le 3 décembre 2022) : -100 €
Réduction supplémentaire (pour les membres du Club en ordre de cotisation) : -35 €
Inclus : vols, hôtel, tous les transferts sur place (dont un abonnement vaporetto), entrées, visites, conférences, concerts (sauf l’opéra au Palazzo Barbarigo) petits déjeuners, tous les déjeuners, les dîners des lundi et jeudi tels que mentionnés dans le programme
Non inclus : les dîners libres, les dépenses personnelles (telles que mini-bar) et assurances (voyage, annulation assistance, etc..), la soirée opéra au Palazzo Barbarigo qui est en option ci-dessous
Hébergement : l’hôtel Panorama★★★★ sur l’île du Lido. Situé sur les quais face à la lagune, il offre une vue splendide qui porte jusqu’à San Marco. Sa situation à proximité de l’arrêt vaporetto est un plus pour les transferts vers Venise et San Marco est à moins de 15 minutes
Notre guide : Claire est d’origine française. Venue en Erasmus pour étudier la musique, elle n'est plus repartie et y fait sa vie.
Clôture des inscriptions : le 27 décembre 2022 ou 32 inscrits
Pour s’inscrire : un email à rosette.van.rossem@leclubdelhistoire.com en indiquant votre adresse postale et votre souhait de participer à ce voyage. Vous recevrez le bulletin d’inscription par voie postale.

Téléchargez ci-dessous la fiche activité pour de plus amples détails

Contact ✉️ » Fiche activité »

Les dates et les prix mentionnés sont ceux connus au moment de la publication et peuvent être sujets à modifications.
Les personnes qui ont communiqué leur intérêt seront prévenues.

Conditions générales de vente »